Les Chroniques de Valombre

Forum du Serveur Neverwinter Nights [FR] Valombre
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Haela Brillehache - La dame des Rixes

Aller en bas 
AuteurMessage
Lheo
Le Scribe d'Elminster
Lheo

Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 25/03/2008

MessageSujet: Haela Brillehache - La dame des Rixes   Mar 21 Avr - 19:45

Haela Brillehache
Dame des Rixes, Dame Chance





Demi-déesse naine
Symbole: épée sortie du fourreau et entourée par deux spirales de flammes
Plan d'origine: Foyer des nains
Alignement: Chaotique Bon
Attributions: chance au combat, joie au combat, guerriers nains
Adorateurs: barbares, nains, guerriers
Alignement des prêtres: CB, CN, NB
Domaines: Bien, Chance, Chaos, Guerre, Nains
Arme de prédilection: Jet de Flammes (épée à deux mains)


Lorsque les nains sont enfoncés jusqu’a la taille dans les cadavres de leurs ennemis monstrueux, le cœur chantant de joie, Haela Brillehache pousse des hourras triomphants de soutien. Son esprit ne fait qu’un avec celui des nains bons qui se réjouissent au combat, qui recherchent de puissants monstres dans le but de débarrasser Toril des créatures maléfiques qui le hantent. Quand on demande à une prêtresse de Haela pourquoi elle a attaqué un vénérable dragon, elle se contente de répondre: « Parce qu’il était là », avant d’ajouter en souriant, « et parce que j’ai toujours voulu me tailler un chemin pour m’extraire de l’estomac d’un monstre. » En qualité de déesse de la chance, elle prend de grands risques sans même sourciller.
Les prêtres de Haela sont les kaxanar, un terme que l’on peut vaguement traduire par « vierges de sang ». Les prêtresses sont beaucoup plus nombreux que les prêtres, qui ne semble guère préoccupés par leur titre féminin (difficile de faire une blague castratrice à un prêtre guerrier couvert de plusieurs litres de sang frais). Les prêtresses ne s’intéressent guère aux traditions naines et bâtissent d’austères temples non loin de sources potentielles de conflits. Ainsi, les souterrains de ruines humaines, les forteresses naines oubliées et les terriers gnomes désertés font de bons temples pour la Dame des Rixes. De tels endroits abritent habituellement une armurerie et tous renferment un piège complexe (aux pires conséquences possibles) censé faire en sorte que nul temple ne tombe entre des mains ennemies.
Les kaxanar prient pour obtenir leurs sorts au matin. Lorsqu’un initié entre dans l’ordre, on marque ses avant-bras de motifs complexes qui laissent inévitablement des cicatrices. Celles-ci reprennent des formes géométriques connues, mais quelques iconoclastes (au sein d’un clergé entier de « libres-penseurs ») profitent de leur initiation pour s’entailler les bras de blasphèmes et autres adages salaces. Herbeverte voit le début d’un morne rituel appelé le Temps du frai, au cours duquel (via chants et bris d’armes prises aux ennemis) les kaxanar se préparent au prochain massacre de monstres occupant des possessions naines. Durant le jour sacré de Haute-Hache, les kaxanar et leurs alliés se rassemblent à la lueur du jour, prétendant alors distinguer l’espadon de Haela au beau milieu du soleil. Enfin, la fête de la Lune marque le début de la commémoration des Défunts, lorsque les kaxanar rendent hommage aux nains et autres humanoïdes qui ont perdu la vie en prenant la défense du Peuple Vigoureux. Les kaxanar se multiclassent souvent en barbares, savourant l’aimable destruction causée par la capacité de rage de berserker de cette classe.

Histoire/relations:

Les autres membres du Morndinsamman respectent les manières conviviales de Haela, son rire communicatif et sa nature enjouée. Elle ne reconnaît aucun supérieur à l’exception de Moradin, mais elle n’en honore pas moins ses frères et sœurs en ne contrecarrant jamais les desseins des membres du panthéon. Au sein de ce dernier, elle apprécie avant tout Marthammor Duin, qui partage son intérêt pour le monde de la surface, et Clangeddin Barbedargent, qui partage son amour de la guerre. Comme Haela s’intéresse de très près aux affaires naines de Toril, elle n’a guère de temps à consacrer aux dieux issus des autres races. Elle a rejeté les avances d’Abbathor (qui s’intéresse toujours à la chance), mais le Seigneur des Trésors a répliqué en lui mettant dans les pattes des menaces toujours plus grandes et terrifiantes.

Dogme:

Le combat ouvre les portes de la reconnaissance, de la libération et de l’exultation. Acceptez l’aide de Haela au plus fort de la mêlée, et les monstres du monde tomberont face à la lame affûtée de votre hache, quels que soient leur force et leur nombre. Dame Chance bénit les nains qui croient en sa bienfaisance et, via ses fidèles, elle est toujours présente aux côtés des assiégés. Réjouissez-vous de la puissance de vos bottes secrètes, du son de votre arme foudroyant un ennemi et du défi que représente la mêlée. Si on vous la demande, offrez votre miséricorde aux nobles adversaires qui respectent un code de l’honneur, mais ne retenez jamais votre main face aux créatures perfides, mensongères et dénuées d’honneur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Haela Brillehache - La dame des Rixes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivée d'un Seigneur ébouriffé et d'une blonde Dame
» Oscar et la dame Rose
» Morwën, la dame sombre
» Auxia (Dame)
» Elerrìna Faila - Dame Protectrice de la Quatrième Saison [Katastrophe]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques de Valombre :: Section Roleplay :: La Tour d'Elminster :: Les dieux des Royaumes Oubliés :: Le Morndinsamman-
Sauter vers: